Voler aux biocarburants détruit la biodiversité
décembre 15, 2021

L’ONG française Canopée qui défend la vision de forêts vivantes, en harmonie avec les sociétés humaines, où les droits de celles et ceux qui les protègent sont reconnus, publie un rapport mettant en évidence les dangers pour la biodiversité de l’utilisation des biocarburants par l’aviation.

Le rapport intitulé Le mythe de l’avion vert. Comment voler aux biocarburants détruit la biodiversité donne un coup de projecteur sur les aspects les plus problématiques du projet de l’aviation internationale de progressivement remplacer le kérosène fossile par des biocarburants et des e-carburants. Il précise et conforte le tableau dressé par notre fiche Greenwashing aviation consacrée aux biocarburants en montrant que :

  • Les huiles alimentaires usagées, seule ressource aujourd’hui envisageable, offrent un gisement largement insuffisant et présentent de forts enjeux de durabilité
  • Les biocarburants de 2e génération restent hypothétiques et seraient néfastes pour la biodiversité.

  • Facebook
  • Twitter

Canopée recommande au gouvernement français et aux députés de :

  • réduire drastiquement le trafic aérien, de cesser le financement de nouvelles infrastructures aéroportuaires et d’accompagner la transition vers les alternatives à l’avion
  • suspendre l’objectif d’incorporation de biocarburants fixé pour le secteur aérien en 2022
  • mettre fin au système de coefficient multiplicateur pour les biocarburants aviation, qui privilégie le transport aérien par rapport aux transports terrestres
  • conditionner la délivrance d’autorisations d’exploitation d’usines de production de biocarburants au respect de critères de durabilité stricts.

Version anglaise de cet article