Pour la santé et le climat, plus de 70 associations environnementales appellent à “réduire progressivement le trafic aérien”
10 Mai, 2023
Action de désobéissance civile non-violente d'Alternatiba Paris pour dénoncer l'impact de l'aviation sur le climat, à l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, près de Paris, le 3 octobre 2020.

Pour la santé et le climat, un plafonnement des aéroports s’impose !

Dans une tribune publiée sur franceinfo le 09/05/2023, Rester sur Terre et plus de 70 organisations appellent à manifester, de mardi à dimanche, en faveur “du plafonnement à la baisse du nombre de vols” et pour “un couvre-feu dans tous les aéroports, aérodromes et héliports de France”.

La folle croissance du trafic aérien doit cesser. Elle n’est soutenable ni pour le climat ni pour les millions de personnes qui subissent nuit et jour le bruit et la pollution des avions. Victimes des nuisances des aéroports et victimes présentes et futures du réchauffement climatique, nous demandons le plafonnement à la baisse du nombre de vols ainsi qu’un couvre-feu dans tous les aéroports, aérodromes et héliports de France. Nous ne pouvons plus tolérer que notre santé, notre bien-être et l’avenir de l’humanité fassent les frais d’activités qui profitent surtout aux plus privilégiés, et pour lesquelles des alternatives existent.

Le gouvernement néerlandais et le gestionnaire de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol l’ont bien compris. La croissance des activités de cet aéroport, d’une taille comparable à celle de Roissy, n’est plus tenable ; aussi ont-ils décidé de réduire le nombre total de vols, d’instaurer un couvre-feu, de bannir l’aviation privée et d’abandonner le projet de nouvelle piste. “Nous ne pouvons pas demander aux habitants de la région de faire des sacrifices pendant des années pour ceux qui prennent l’avion juste pour leurs vacances”, a déclaré Ruud Sondag, le PDG de l’aéroport. En France, le PDG d’ADP [Aéroports de Paris], Augustin de Romanet, reconnaît que “dans les pays développés, qui ont beaucoup profité de l’avion, il faut revendiquer un usage raisonnable”, mais on continue à agrandir les aéroports et à faire de la croissance du trafic un objectif non négociable !

Il n’y a donc pas d’autre solution à court et moyen terme que de mettre un coup d’arrêt à la croissance du trafic aérien et de le réduire progressivement pour limiter ses impacts à la fois sanitaires et climatiques. Un tel changement de cap n’étant pas sans conséquences sur l’emploi, il doit impérativement prendre en compte la reconversion des travailleurs concernés.

Le bruit n’est pas qu’une question d’inconfort. C’est un problème de santé publique majeur : troubles du sommeil, troubles cognitifs, hypertension, maladies cardiovasculaires. Son coût social a été estimé par l’Ademe à 6,1 milliards d’euros annuels pour le seul bruit aérien. Les directives européennes qui imposent la mise en place de plans de réduction ne sont respectées par aucun des aéroports français. Et seuls de rares aéroports, comme Orly ou Nantes, se sont vu imposer des couvre-feux dont la durée reste malgré tout insuffisante pour permettre un sommeil d’une durée compatible avec un bon état de santé.

La pollution de l’air tue. Elle est même la troisième cause de mortalité en France derrière l’alcool et le tabac. Les réacteurs d’avion polluent et, à la différence des moteurs d’automobiles, il est impossible de les équiper de filtres à particules et à oxydes d’azote. De plus, les particules ultrafines (PUF) qu’ils émettent sont plus petites que celles des moteurs diesel, et donc potentiellement plus toxiques. Pourtant, elles ne sont ni réglementées ni mesurées. L’aviation de loisir, elle, brûle encore de l’essence plombée, interdite depuis plus de 20 ans pour l’automobile ! La pollution atmosphérique des aéroports reste la grande oubliée des politiques de qualité de l’air.

Enfin, côté climat, le tableau est beaucoup moins reluisant que ce que le secteur aérien veut nous faire croire à coups de greenwashing : l’aviation commerciale contribue à hauteur de 7% aux émissions de CO2 de la France, et à cela il faut ajouter l’impact climatique des émissions autres que le CO2, notamment les traînées de condensation, qui multiplient au moins par deux l’impact du seul CO2. Ainsi, le Haut Conseil pour le climat est formel : réduire le trafic aérien est indispensable pour tenir nos engagements climatiques, car les progrès technologiques et les “carburants d’aviation durables” ne seront pas disponibles en quantité suffisante dans les délais requis.

Confrontés à l’aggravation des bouleversements climatiques et à la dégradation de la santé des populations affectées, indignés par la persistance d’exemptions fiscales injustes et par l’insignifiance des mesures prises à la suite de la convention citoyenne pour le climat, nous sommes de plus en plus nombreux à nous mobiliser. C’est ainsi que les associations et les collectifs signataires de cette tribune organiseront ou soutiendront les manifestations du 9 au 14 mai dans le cadre d’une mobilisation européenne. Nous demandons que la France suive la voie courageuse ouverte par les Pays-Bas et prenne enfin des mesures concrètes : la limitation du nombre de vols – tout en s’assurant que le bruit, la pollution de l’air et les émissions de CO2 soient également orientés à la baisse – et la généralisation des couvre-feux dans les aéroports, les aérodromes et les héliports.

Signataires :

Alliance associative pour la suppression des nuisances aériennes et la reconversion de l’aérodrome de Toussus-le-Noble
Association contre les dangers et les nuisances aériennes de l’aéroport d’Annecy-Meythet (ACDNA)
Association citoyenne de défense du calme Azur (ACDC Azur)
Association citoyenne de Saint-Pierre-Réunion
Association contre les nuisances de l’aérodrome de Lasclaveries (Pyrénées-Atlantiques)
Action non violente COP21 (ANV-COP21)
Association de défense contre les nuisances aériennes (Adecna)
Association de défense de l’environnement des riverains de l’aéroport de Beauvais-Tillé (Adera)
Association de défense contre les nuisances aériennes de l’aéroport de Cannes-Mandelieu (ADNA)
Association de défense contre les nuisances de l’aérodrome de Chavenay (Adnac)
Association de défense contre les nuisances aériennes de Lille-Lesquin (Adna2L)
Association de défense des habitants de Poisy contre les nuisances aériennes (ADP)
Association de défense des riverains de l’aéroport de Bâle-Mulhouse (ADRA)
Association de défense des résidents du département de la Réunion (Kolair974)
Association de défense des riverains de Roissy et du Bourget (Advocnar)
AEHDCNA-Bordeaux Mérignac
Association Grande-Motte environnement (AGME)
Association Templemars survolé défense des riverains de l’aéroport de Lille-Lesquin (ATSDRAL)
Alofa Tuvalu
Alternatiba
Alternatiba Paris
ANA Paris Orly
Association de protection de cadre de vie et de l’environnement balmanais (APCVEB, riverains de l’aérodrome de Toulouse-Lasbordes)
Association des riverains de l’aérodrome de Lognes-Emerainville (Arale)
Arec Plaine de France
Les Ateliers Icare
Collectif Atterrissons d’urgence de Montpellier
AviActions – Réseau des luttes locales pour la réduction du trafic aérien
Les amis de la Terre Val-d’Oise (ATVO)
Association Bondy écologie
Les associations de riverains des aérodromes de Lyon-Bron, Lyon-Corbas et Villefranche-Tarare (Rhône)
Collectif contre les nuisances aériennes de l’agglomération toulousaine (CCNAAT)
Collectif danger Aix avenir (CD2A, à Aix-en-Provence)
Cilaos mon amour (La Réunion)
Collectif interassociatif du refus des nuisances aériennes dans le Nord-Ouest francilien (Cirena)
Collectif Citoyen 06 (Alpes-Maritimes)
Contre Green Dock (Epinay-sur-Seine)
Association Collembole et Cie (Beauvais)
Comités des riverains de l’aéroport Saint-Exupéry (Corias)
Collectif Santé nuisances aériennes (CSNA)
Défense des intérêts des riverains de l’aérodrome de Pontoise-Cormeilles (Dirap)
Défense des riverains aéroport Paris-Orly (Drapo)
Association Environnement, cadre de vie, urbanisme à Verson (ECU, aéroports normands)
Association Environnement Dhuys et Marne (EnDeMa 93)
Environnement 93
France nature environnement
France nature environnement Alpes-Maritimes
France nature environnement Bouches-du-Rhône
France nature environnement Ile-de-France
France nature environnement Seine-et-Marne
Greenpeace
Non à l’agrandissement de l’aéroport de Lille-Lesquin (Nada)
Collectif Non au T4 (Roissy)
Collectif Non à l’aéroport d’Andorre
Mouvement national de lutte pour l’environnement 93 et Nord-Est parisien
Association Opposition aux nuisances aériennes Seine-et-Marne et Aisne (Onasa)
OYE 349 (association de protection des riverains de l’aéroport d’Orly)
Collectif Pensons l’aéronautique pour demain
Association Pour tous à Houplin-Ancoisne
Association Protection berges de Seine (Epinay-sur-Seine)
Association Quercy blanc tranquille
Réseau Rester sur Terre (Stay Grounded)
Réseau action climat
Collectif Les Survolés (Lille-Lesquin)
SOS Vallée de Montmorency
Collectif Stop extension aéroport Marseille-Provence
Agir pour le climat (Taca)
Collectif pour le triangle de Gonesse (CPTG)
Union européenne contre les nuisances aériennes (Uecna)
Union française contre les nuisances des aéronefs (UFCNA)
Union fédérale contre les nuisances de l’aéroport de Strasbourg-Entzheim (Ufnase)
Collectif Val-d’Oise environnement (VOE)