Stop au Greenwashing

Il faut réduire le trafic aérien – maintenant !

Pétition à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), à l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI), à la Commission européenne, au Parlement européen, aux gouvernements nationaux :

Stop au #greenwashing. Il faut réduire le trafic aérien – maintenant !

L’urgence climatique et écologique impose des solutions effectives

 

Alors que des millions de personnes dans le monde entier luttent pour préserver leur avenir et font pression pour que des mesures soient prises en faveur du climat, le secteur aérien met les bouchées doubles en matière d’écoblanchiment. Ses campagnes de lobbying mettent en avant des percées technologiques improbables pour légitimer le retour aux taux de croissance pré-Covid.

Mais les « solutions » promises ne tiennent pas la route !

L’amélioration de l’efficacité des avions, les biocarburants, les e-carburants, l’hydrogène, l’avion électrique, de même que la compensation carbone présentent des difficultés majeures et auraient des effets secondaires néfastes.

Pire encore : le secteur aérien n’a jamais tenu parole.
Et même si ses promesses étaient crédibles, leur bénéfice pour le climat arriverait trop tard et serait réduit à néant par la poursuite de la croissance.

La science du climat est tout à fait claire quant à l’urgence de réduire radicalement les émissions d’ici à 2030
et non en 2050 ou plus tard. Des communautés partout dans le monde, en particulier les moins responsables de la crise climatique, sont déjà affectées par ses impacts. La justice climatique exige donc que nous n’attendions pas plus longtemps pour opérer un véritable changement.

Nous ne pouvons tolérer vos manœuvres de diversion ! Nous exigeons des solutions effectives à la crise, maintenant.
Par cette pétition, nous demandons instamment aux décideurs du monde entier de cesser leur greenwashing et de réduire le trafic aérien à un minimum. Nous plaidons pour une transition juste, des taxes significatives sur le carburant et les billets d’avion (en particulier sur les vols long-courriers et la classe affaires) et le transfert modal des court et moyen-courriers vers le rail. Des politiques innovantes telles qu’une taxe sur les grands voyageurs ont été proposées pour que les plus gros pollueurs paient leur juste part sans pénaliser ceux qui ne prennent pratiquement jamais l’avion.

Autres langues :

Signez

à titre personnel

Signez en tant qu'

organisation ou groupe

Cette pétition est soutenue par 38 organisations:

350 Seattle | AirportWatch | Aktionsbündnis « FMO-Ausstieg jetzt! » | Alofa Tuvalu | Am Boden bleiben | Amigos da Terra Brasil | ATE Association transports et environnement | ATERRA | BAW Hamburg | Schleswig-Holstein | Bürgerinitiative gegen Fluglärm Raunheim | Canopée | cBalance | Climáximo | Counter Balance | Ecologistas en Acción | Ethik-Labor | Flight Free Australia | Flight Free UK | Friends of the Earth International | Global Anti-Aerotropolis Movement (GAAM) | Global Forest Coalition | Green Sky Thinking | Group for Action on Leeds Bradford Airport | KLUG Koalition Luftverkehr Umwelt und Gesundheit | Labor für Kunst und nachhaltige Bildung (LaKunaBi) | Milieudefensie | Morar em Lisboa | National Forum for Advocacy Nepal (NAFAN) | Rede para o Decrescimento | ROBIN WOOD e.V. | Save Maldives Campaign | SchipholWatch | South-West Essex fight the Flights | Stay Grounded | System Change, not Climate Change | Umanotera, Slovenian Foundation for Sustainable Development | UNI.CO.MAL.

Diffuser l'information

Kit de communication

Unissons nos efforts

Participer au webinaire

Le 1er décembre, on débat du futur de l’aviation avec des experts.

Inscription.