#AvionsATerre : manifestations dans 18 aéroports français
octobre 6, 2020

Suite à l’appel lancé par Alternatiba et ANV-COP21, membres de Rester sur Terre (Stay Grounded), à marcher sur les aéroports, 2000 personnes se sont mobilisées le 3 octobre dans 18 aéroports en France et au Mexique pour exiger des mesures de réduction du trafic aérien, assorties d’un plan de reconversion pour les employés du secteur.

Un grand bravo à tous ceux et toutes celles qui ont rejoint et soutenu ces actions audacieuses et inspirantes !

https://twitter.com/Alternatiba_/status/1313139944655904768

À Paris, plus de 350 militants ont réussi une double action sur l’aéroport de Roissy avec un rassemblement dans le terminal et une intrusion sur le tarmac. À Annecy, Avignon, Bordeaux, Besançon-Dôle, Caen, Chambéry, Clermont-Ferrand, Lille, Marseille, Montpellier, Mulhouse, Nantes, Nice, Paris, Poitiers, Annecy, Toulouse et Tours des actions ont eu lieu sous diverses formes : vélorutions, marches, die-in, actions de désobéissance, déploiement de banderoles. À Mexico, une banderole a été placée devant l’aéroport Benito Juarez et des actions de sensibilisation ont été menées par notre association adhérente CPOOEM. Notre appel à porter la mobilisation française au-delà des frontières s’est également traduit par une petite randonnée solidaire à vélo de notre membre belge Zomer Zonder Vliegen vers l’aéroport de Lille.

Suite à ces actions, 130 personnes ont été mises en garde à vue hier soir à Paris, dont 5 journalistes et 5 scientifiques, et 7 activistes ont été en garde à vue à Bordeaux. L’équipe juridique d’Alternatiba s’est mobilisée pour les faire sortir au plus vite. Après 33 heures de garde à vue, les dernier.e.s militant·e·s ont finalement été libéré·e·s, mais sont convoqué·e·s à comparaître devant les tribunaux de Bordeaux et de Bobigny les 22 février et 24 juin 2021. Le débat sur l’usage de l’avion ne fait que commencer puisque nous ferons de ces dates des procès politiques pour faire avancer la bataille culturelle sur la nécessité de la réduction du trafic aérien et de la reconversion du secteur pour construire une société soutenable et juste.